La terre promise

Paragon

Paragon

Vous passez la nuit dans une chambre de l’hôtel de ville de Surmont-Tempête après avoir diplomatiquement rallié le roi de Surmont-Tempête de joindre des dieux plus nobles.

Exténués, gelés à l’os, n’ayant pas manger vos rations congelés par le froid, l’idée de passer la nuit sous un toit était un grand réconfort. Mais malgrès l’hospitalité et les bonnes intentions du peuple qui marche sur les océans, le confort que vous y trouvez est décevant : Les murs en bois rond sont couverts de givre, votre seul chauffage se limite à une lampe à huile, un énorme tas de peaux de bête vous sert de lit communs, l’eau qu’on vous sert pour le lavage est à peine au dessus du point de congelation et les provisions qu’on vous sert sont du poisson crue et de l’eau vie tord boyeau qui ne pourrai même pas gêler au fond du 13e enfer, d’ailleur, vous soupsonnez ce ver d’être originaire de ces profondeurs infernales. Malgrès tout, Udodak semble reprendre du mieux : il semble que les dragonborns, reptile au sangfroid, ne supporte pas tous très bien un froid aussi intense.

Vous n’arrivez pas à croire que vous êtes si près de Fallcrest tellement vous avez l’impression d’être dans un autre pays. Tout es tellement austère et dangereux, vous vous demandez comment un commun villageois pourrai survivre par ici. Une simple nuit dans cette chambre pourrai en terrasser plus d’un! Mais vous n’êtes plus des amateurs.

Au matin, les rites et les prières du Révérant Mammouth et du Paladin Alek ont réussit à sauver l’âme du minautor que vous avez vaincu: En vous défiant au test des armes, il croyait sincérement que si vous aviez raison vous parviendriez à triompher de lui. De plus c’est avec un grand honneur et courage qu’il s’est offert pour protéger son peuple, et comme d’autres parmis eux, il semblai bien plus intéressé par un dieu fier, orgeuilleux et courageux comme Moradin au lieu d’Asmodeus. Vous sentez que l’emprise d’Asmodeus a délaissé le corp du défunt et que son âme a été libéré des glaces par vos prières qui l’ont bien guidé vers la rédemption. Mais vous ne pouvez pas guider une à une chacune de ces âmes hors de ces glaces infernales : le mal qui habite ces glaces doit être purgé car sinon les morts qui n’auront pas vos soins spirituels seront damnés à une existence de mort-vivant.

À la lumière de votre succès, le conseil de Surmont-Tempête se réunis et vous êtes invités pour partager vos points de vue. Vous passez la journée les deux pieds dans l’arène au centre de l’hôtel de ville, alors que les différents patriarches prennent à tour de rôle la parole pour partager la position de leur clan. Le roi semble agir davantage comme modérateur que comme décideur. Deux parties se forme : certains veulent expier leurs tords et combattre pour une cause plus noble, voir même délaisser la profession des armes, et un groupe minoritaire semble bien décidé de continuer à servir Asmodeus. Après une journée de délibération, le groupe minoritaire a décidé de déneiger leurs navires et de prendre le large, semblant décidé à faire un voyage en direction des cités de fer afin de regarder s’ils pourraient trouver refuge parmis les éladrins, les fidèles serviteur d’Asmodeus. Les autres, fidèles au roi de Surmont-Tempête s’engage à vouer service à Moradin ou a Ioun : certains clans veulent laisser les armes, d’autres mettre leur armes au service de Moradin.

Le roi vous demande une grande faveur : Le grand prêtre-nécromancien de Surmont-Tempête préserverait les morts des clans au centre de la montagne, dans un palais englouti, dans la glace afin de protéger leur corps, mais c’est également lui qui entrepose tout les prisonniers vivants en vue de les sacrifiers au ver des morts. Ce grand prêtre-nécromancien aurai été libéré des enfers par le chevalier noir et depuis un siècle c’est lui, en utilisant les sacrifices, qui dirigerai le ver, un peu à la manière qu’on dirige un âne avec une carotte. Le roi vous demande d’aller détruire ce prêtre : sans sacrifice pour guider le ver, le ver partirai au hasard et probablement irai loin au large, sauvant Fallcrest de l’enfouissement. Il voudrai bien y aller lui même, mais comme malheureusement le grand prêtre-nécromancien peut libérer de la glace leurs ancêtres, ils désirent à tout prix éviter de confronter leur parents et leurs frères d’armes, même s’ils sont mort-vivant.

Nos héros prennent le chemin en direction du palais englouti en espérant libérer 2 peuples : Fallcrest et le peuple qui marche sur les océans. Ils sont rendus de véritable paragon et le destin de peuple entier reposent sur leurs succès!

Comments

sahafi

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.