Galam

Description:

Galam se souvient du temps où, à titre d’esprit, il côtoyai les dieux. Le monde des dieux lui semblai artificiel et sans but : c’était le jardin privé de dieux où ils fesaient ce qu’ils voulaient et y apportaient les mortels qu’ils avaient choisi pour services rendus sur le monde des mortelles. Le monde des mortelles échape aux contrôles des dieux et les dieux font leur possible pour l’influencer en donnant des pouvoirs aux mortelles. Il a plusieurs façon différentes de voir la cosmologie, mais pour un deva plusieurs fois millénaire, c’est ainsi qu’on peut résumer le jeu de pouvoir entre les dieux.

Après avoir chaudement remercié les dieux, Galam suivit l’exemple de plusieurs de ses confrères et consoeurs et s’exila sur la Terre Promise, renonçant pour toujours à la proximité avec les dieux. Aujourd’hui La Terre Promise est son monde : il va y passer l’éterniter et chacune des ses actions permettent de construire petit à petit un monde à son image.

Son oeuvre sur La Terre Promise va dans le sens de la majorité des dieux. Toute fois c’est en organisant les choses autour de lui à son image et créant des objets et des créatures sur son monde à lui, loin des dieux, qu’il s’épannoui. C’est une bien triste nouvelle que Tharkisis désire s’approprier la terre promise à son tour. Sauf que ce n’est pas après avoir quitté les dieux pour affronter le monde seul que Galam va revenir les implorer de l’aider à vaincre Tharkisis.

Au lieu d’implorer les dieux comme un mortel, Galam essai de jouer un tour à Tharkisis. Tharki, comme on l’appelai là haut, n’a qu’une vague présence sur le monde des mortels, et ne peut pas non plus localiser les yeux de chouette précisément, mais peu vaguement sentir sa position grâce à son aura, du moins jusqu’à ce que un de ses serviteurs trouve les yeux de chouettes.

Galam fouille dans sa trousse d’artificier et sur le cimetière et fabrique un faux collier. Il élève l’aura du bidule magique pour interférer avec les yeux de chouette et ajuste la force magique pour résonner à la même fréquence. Ainsi la fausse réplique n’essai pas de copier l’aura du collier, mais ne fait que la capter légèrement et l’amplifier ( http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9sonance ). Ensuite Galam cache le collier dans un chariot qu’il modifie pour agir comme caisse de son magique et bien diffuser l’aura, et ainsi masquer l’aura du vrai collier. Ensuite Galam répare de le chariot, au cas où il serai pratique de le déplacer, et fixe solidement les yeux de chouette au chariot pour obliger quiconque à déplacer le chariot de peur de briser le collier.

Résultat souhaité : Les serviteurs de Tharki vont sentir l’appât et seront détrouné du vrai collier. Même si les serviteurs trouve le vrai collier, Tharki ne pourra pas essayer de se concentrer sur le collier à cause de l’interférence de l’artefact de Galam.

Donc au lieu d’implorer l’aide des dieux, Galam débuff les serviteurs de Tharki en plus de les appâtter.

Bio:

Galam

La terre promise sahafi